Combien de temps faut-il compter pour le compostage des serviettes hygiéniques ?

Beaucoup de déchets du quotidien n’ont tout simplement pas leur place à la décharge – y compris vos protections périodiques ! Découvrez dans cet article quels types de serviettes hygiéniques sont compostables, combien de temps prendra le processus et comment composter vos serviettes en toute sécurité.

S’engager dans un mode de vie écologique, va de pair avec la recherche permanente de solutions pour réduire les déchets ménagers. Comme par exemple acheter plus de produits frais, sans emballages, ré-utiliser d’anciens récipients ou « détourner » vos déchets biodégradables vers votre bac à compost.

Les serviettes sont-elles toutes compostables ?

La plupart des serviettes à usage unique ne sont généralement pas compostables. Cela s’explique par le fait que de nombreuses serviettes contiennent une grande quantité de matières plastiques, et que très peu de marques se prêtent au compostage, que ce soit à l’échelle industrielle ou à la maison.

Et oui, on parle ici bien du compostage de vos serviettes usagés ! Le fait de jeter vos protections périodiques usagées dans votre bac à compost ne vous viendrait sans doute pas spontanément à l’esprit, mais le sang menstruel pourrait être considéré comme un atout supplémentaire pour votre compost – on vous l’expliquera un peu plus en détail plus loin dans l’article. Vous pouvez d’ailleurs aussi composter vos tampons.

Quels types de serviettes sont compostables ?

Vérifiez d’abord la liste des composants sur votre paquet de serviettes. Est-ce qu’elles seront réellement compostables ?

Les serviettes ne sont compostables que si elles sont fabriquées uniquement avec des matériaux absolument naturels – et rien d’autre. Cela signifie que seuls sont compostables les serviettes totalement exempts de matières plastiques ! Les serviettes Natracare, par exemple, sont fabriquées à partir de coton biologique, de pulpe de bois, d’un film biologique compostable à domicile et d’une petite quantité de colle non toxique. Ces matériaux sont tous adaptés au compostage.

Combien de temps faut-il compter pour le compostage des serviettes ?

Les serviettes conçues à base de matières purement naturelles mettent autour de douze mois à se décomposer. Ce processus peut toutefois être plus rapide ou plus lent selon le degré d’humidité, le matériau et la température de votre bac à compost. Les serviettes découpées en plus petits morceaux se décomposeront beaucoup plus rapidement, car cela augmente la surface et l’accès des microbes pour commencer à décomposer tous les matériaux. Nous vous conseillons de les découper avec des ciseaux et des gants.

Les serviettes naturelles sont classées dans la catégorie du compost brun, tout comme les autres matériaux comme les brindilles, le carton et le bois. Ils mettent un peu plus de temps à se décomposer que les déchets verts comme l’herbe et les épluchures de légumes. Nous vous conseillons donc d’attendre 15 mois avant d’utiliser votre compost.

Est-ce que l’on peut composter des serviettes en toute sécurité ?

Oui, les serviettes Natracare peuvent être compostées sans danger, à condition de le faire correctement ! Vous pouvez bien aussi composter de vieux vêtements en coton et autres matières naturelles, il n’y a donc aucune contre-indication à composter également les protections périodiques naturelles. Il faut toutefois faire preuve d’une attention particulière, car les serviettes usagées contiennent du sang menstruel plus ancien, qui est expulsé à la fin des menstruations.

Bien que les fluides menstruels soient absolument naturels, ils peuvent quand même parfois représenter un risque biologique (parce qu’ils contiennent du sang, il peuvent abriter des agents pathogènes infectieux transmissibles par le sang).

Si vous disposez d’un bac à compost classique, il est préférable d’utiliser le compost obtenu pour faire pousser des plantes et restaurer des sols appauvris, et il est déconseillé de l’utiliser pour cultiver vos légumes ou vos fruits.

Cela dit, il y a des avantages à composter son sang menstruel. En effet, le sang menstruel contient du sodium, du calcium, du phosphate et du fer, ce qui constitue un excellent engrais naturel pour de nombreuses plantes ! Il suffit de s’en tenir aux plantes que vous ne mangerez pas si vous vous servez d’un bac à compost classique.

Quelle est la meilleure façon de composter les serviettes ?

Vous pouvez utiliser un bac à compost classique comme indiqué pour composter vos serviettes. Mais les conditions optimales pour le compostage des serviettes sont les mêmes que celles utilisées pour le compostage de la viande, des os et des déchets alimentaires cuits. Ces méthodes sont les suivantes :

  • Le compostage à chaud
  • Le compostage style Bokashi
  • Le compostage en tranchée
  • La méthode de l’humanure, c’est à dire le compostage des déjections humaines, par exemple des résidus de toilettes sèches

Ces différents types de compostage – différents du compostage classique – garantissent que toutes les bactéries et tous les agents pathogènes dangereux sont éliminés en toute sécurité au cours du processus et que le compost reste  suffisamment longtemps dans le bac pour que la nature reprenne son cours ! Cela signifie aussi que le compost obtenu peut être utilisé partout dans votre jardin, aussi dans votre potager ! Vous pouvez aussi passer par le compostage industriel pour jeter vos serviettes Natracare, mais vous devrez vérifier au préalable auprès des autorités locales chargées des déchets si elles les acceptent.

Et vous, vous avez déjà essayé de composter vos serviettes ? Faites-nous en part dans les commentaires ci-dessous. Et pour en savoir plus sur nos serviettes compostables cliquez ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *