Combien de temps faut-il compter pour le compostage des tampons ?

S’engager dans un mode de vie écologique, va de pair avec la recherche permanente de solutions pour réduire les déchets ménagers. Et le fait de

de « détourner » vos déchets biodégradables vers votre bac à compost, c’est bien la meilleure option, non ?  Beaucoup de déchets du quotidien n’ont tout simplement pas leur place à la décharge – y compris vos protections périodiques ! Découvrez dans cet article quels types de tampons sont compostables, combien de temps prendra le processus et comment composter vos tampons en toute sécurité.

Les tampons sont-ils tous compostables ?

Oui, en principe les tampons peuvent être compostés. Et oui, on parle ici bien du compostage de vos tampons usagés ! Cependant, toutes les marques de tampons ne sont pas compostables. Le fait de jeter vos protections périodiques usagées dans votre bac à compost ne vous viendrait sans doute pas spontanément à l’esprit, mais le sang menstruel pourrait être considéré comme un atout supplémentaire pour votre compost.

Quels types de tampons sont compostables ?

Vérifiez d’abord la liste des composants sur votre paquet de tampons. Est-ce qu’ils seront réellement compostables ? Les tampons ne sont compostables que s’ils sont fabriqués uniquement avec des matériaux absolument naturels. Cela signifie que seuls sont compostables les tampons totalement exempts de matières plastiques et  que les tampons ne doivent ni être enrobés d’une couche protectrice en plastique (ce qui est assez courant, ces films protecteurs sont rajoutés pour maintenir les fibres des tampons), ni avoir une ficelle renforcée par des matières plastiques. Les tampons qui contiennent ces matières plastiques ne seront pas compostables.

Conseil : vous pouvez vérifier la composition d’un tampon en le déballant et en observant si le tampon est enrobé d’une couche « pelable ».

Les tampons qui contiennent de la viscose sont en principe également compostables. Cependant, si vous compostez de la rayonne ou des fibres de viscose, on peut parfois retrouver des résidus synthétiques, qui sont parfois même toxiques, dans votre compost. En effet, la rayonne ou viscose (synthétique) est un matériau hautement transformé qui a été en contact avec de nombreux produits chimiques pour atteindre son étape finale. Les tampons en coton biologique certifié GOTS par contre sont parfaits pour le compostage car ils permettent d’éviter tout résidu de pesticide indésirable comme le glyphosate, par exemple. Le coton est un matériau naturel qui est 100% compostable et biodégradable.

Vous savez ce que vous mettez dans votre corps, au final ?

Pas de pesticides, de phtalates ou de dioxines ! Choisissez des tampons conçus avec du coton 100% biologique… et rien d’autre.

organic non-applicator tampons

Passez à l'action dès aujourd’hu

Si vous utilisez des tampons avec applicateurs, l’applicateur en carton sera également considéré comme compostable. Remarque : les applicateurs en plastique ou en « plastique végétal » par contre ne sont ni biodégradables, ni compostables.

Combien de temps faut-il compter pour le compostage des tampons ?

Les tampons conçus 100 % à base de coton mettent entre cinq et six mois à se décomposer. Ce processus peut toutefois être plus rapide ou plus lent selon le degré d’humidité, le matériau et la température de votre bac à compost.

Les tampons naturels sont classés dans la catégorie du compost brun, tout comme les autres matériaux comme les brindilles, le carton et le bois. Ils mettent un peu plus de temps à se décomposer que les déchets verts comme l’herbe et les épluchures de légumes. Nous vous conseillons donc d’attendre un an avant d’utiliser votre compost

Est-ce que l’on peut composter des tampons en toute sécurité ?

Oui, les tampons peuvent être compostés sans danger, à condition de le faire correctement ! Vous pouvez bien aussi composter de vieux vêtements en coton et autres matières naturelles, il n’y a donc aucune contre-indication à composter également les protections périodiques naturelles. De plus le sang menstruel contient du sodium, du calcium, du phosphate et du fer – ce qui constitue un excellent engrais naturel pour de nombreuses plantes !

Il faut toutefois faire preuve d’une attention particulière, car les tampons usagés contiennent du sang menstruel plus ancien, qui est expulsé à la fin des menstruations.

Si vous disposez d’un bac à compost classique, il est préférable d’utiliser le compost obtenu pour faire pousser des plantes et restaurer des sols appauvris, et il est déconseillé de l’utiliser pour cultiver vos légumes ou vos fruits.  Bien que les fluides menstruels soient absolument naturels, ils peuvent quand même parfois représenter un risque biologique ! Cependant, si vous les laissez assez longtemps dans un bac bien fermé, vous obtiendrez toujours un compost où tout est bien décomposé et parfaitement utilisable.

Quelle est la meilleure façon de composter les tampons ?

Vous pouvez utiliser un bac de compostage classique comme indiqué pour composter vos tampons. Mais les conditions optimales pour le compostage des tampons sont les mêmes que celles utilisées pour le compostage de la viande, des os et des déchets alimentaires cuits. Ces méthodes sont les suivantes :

  • Le compostage à chaud
  • Le compostage style Bokashi
  • Le compostage en tranchée
  • La méthode de l’humanure, c’est à dire le compostage des déjections humaines, par exemple des résidus de toilettes sèches

Ces différents types de compostage – différents du compostage classique –  garantissent que toutes les bactéries et tous les agents pathogènes dangereux sont éliminés en toute sécurité au cours du processus et que le compost reste  suffisamment longtemps dans le bac pour que la nature reprenne son cours ! Cela signifie aussi que le compost obtenu peut être utilisé partout dans votre jardin, aussi dans votre potager !

Et vous, vous avez déjà essayé de composter vos tampons ? Faites-nous en part dans les commentaires ci-dessous. Et pour en savoir plus sur nos tampons 100% compostables, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *