La raison pour laquelle vos règles ne sont peut-être pas tout à fait végan

Pour nous, le fait de passer à mode de vie végan au mois de janvier – une tendance appelé « Véganuary » – c’est bien plus qu’une question de régime alimentaire. Même si les ventes de fruits et légumes se portent bien et que l’on retrouve des « superaliments » un peu partout, de nombreux produits de protection périodiques que l’on achètera ce mois-ci ne peuvent pas être qualifiés de « végans ».

Mais est-ce que vous savez pourquoi les produits pour vos règles ne sont peut-être pas végan ?

Tests sur les animaux : les protections périodiques conventionnels ne sont pas « cruelty-free » – sans cruauté envers les animaux

Des lapins, des cochons-dindes et des babouins sont obligés des supporter pendant des heures que l’on leur insère des tampons – imbibées de bactéries positives TSST- dans les vagins. Et comme si cela en soi n’était pas déjà assez grave, pour une raison que nous avons du mal à suivre, on insère également des tampons dans les tissus du dos de certains lapins, dans le cadre de ces tests sur les animaux. Si, si, on avait du mal à y croire, nous aussi.

Il est vrai qu’une grande partie de ces tests sur les animaux datent des années 80, 90 et début des années 2 000, mais les animaux subissent toujours de nombreux tests, même aujourd’hui.

Et pour rajouter de l’huile au feu, les tampons conventionnels sont blanchis de manière complètement inutile au chlore, pour qu’ils aient une apparence bien propre, puis ensuite insérés dans les animaux (ce blanchiment n’est absolument pas nécessaire, regardez par exemple l’apparence de nos produits).

La même chose vaut pour les coupes menstruelles – elles sont considérées comme des dispositifs médicaux – et le silicone utilisé pour leur conception est testé sur les animaux pour s’assurer de sa stabilité. Tant que la législation et les critères de test de sécurité n’ont pas évolués, les coupes menstruelles ne peuvent pas être considérées comme réellement végan, si elles sont fabriquées à partir de silicone médical !

On s’arrête là pour la partie des horreurs, mais vous pouvez faire vos propres recherches et en savoir plus dans l’article Bite Size Vegan.

Et ne vous inquiétez pas, il y a bien des sociétés 100 % végan, qui fabriquent des produits menstruels végan, que ce soit au niveau des produits ou des processus de transformation.

Les produits conventionnels posent problème pour l’environnement et la faune

Les protections périodiques conventionnelles contiennent des matières plastiques. On en trouve dans l’emballage, dans les applicateurs, et même jusque dans les fibres des matériaux utilisés. Les tampons et serviettes à base de matières plastiques entraînent des conséquences graves pour notre planète, et aussi la faune.

Tout au long de la vie d’une femme qui a ses règles, elle utilisera plus de 11 000 produits menstruels. Une serviette hygiénique conventionnelle met environ 500 ans à se décomposer et plus de 1.4 millions de serviettes sont jetées dans les toilettes, chaque jour. Cela représente vraiment beaucoup de plastique.

Le fait de jeter des protections périodiques dans les toilettes pollue les océans et nuit à la faune marine. Même si ces matières se décomposent partiellement, elles deviennent tout simplement des micro-particules de plastique (appelés micro-plastiques) que les animaux confondent avec de la nourriture et ingèrent. Mais même le fait de jeter les produits conventionnels dans les poubelles adaptées ne suffit pas. Les matières plastiques qui se retrouvent sur les décharges sont souvent emportées par le vent et se retrouvent dans la nature.

Vu que tout le monde fait l’effort de réduire l’utilisation de plastique à usage unique, pourquoi ne pas le faire avec vos produits menstruels, aussi ?

Mode d’emploi pour des règles végan, sans cruauté envers les animaux

Voici le protocole à suivre pour avoir des règles réellement végan, c’est super simple :

  1. Optez pour des protections bio, 100 % naturels, sans cruauté envers les animaux, comme ceux de Natracare. Que ce soient les animaux, les oiseaux, les insectes… et même vous ! Chez Natracare, nous concevons les produits en pensant à tout le monde. Les produits sont biodégradables, non testés sur les animaux, sans ingrédients d’origine animale et donc adaptés pour les végans et végétariens. Le tout validé par le joli label scintillant de la Vegetarian Society.
  2. Disposez vos produits des protections périodiques de manière adéquate. Vous pouvez soit les jeter à la poubelle ou les composter, mais quoi qu’il en soit, ne les jetez jamais dans les toilettes. Même si vous choisissez des produits biodégradables, les produits ne se décomposent pas du jour au lendemain.

Si vous vous êtes engagées à suivre le mouvement du Veganuary à 100 %, vous pouvez être rassurées : vos périodes contribueront aussi à la protection de l’environnement ! Vous avez franchi le pas et optez désormais aussi pour des produits menstruels végans ? Laissez-nous un commentaire à ce sujet sur Facebook ou Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.