Natracare x le Projet Wild Place : Explorer Bear Wood

Chez Natracare, nous sommes persuadés que l’espèce humaine ne survivra pas si elle ne protège et ne garantit pas la survie de la nature et de la vie sauvage. En tant que marque végan et dont les produits sont fabriqués sans cruauté envers les animaux, nous aimons particulièrement parrainer les organisations qui placent le bien-être animal au cœur de leurs activités. C’est la raison pour laquelle nous soutenons l’organisation Wild Place Project, basée à Bristol, dans le cadre de notre adhésion à 1 % pour la planète.

Quelle est la mission du Wild Place Project ?

Le Wild Place Project appartient à la Bristol Zoological Society, c’est à la fois un centre de conservation de la vie sauvage et un parc d’attraction pour les familles, basé à Bristol. Avec plus de vingt hectares d’espaces dédiés aux animaux, de prairies, de jardins et de forêts, le Wild Place Project vise à assurer pour tous un avenir plus durable par le biais de la conservation et de l’éducation. Les visiteurs peuvent explorer le terrain, découvrir les animaux et s’informer sur les différentes espèces qui se trouvent dans la réserve, des suricates aux guépards en passant par les girafes.

Le Wild Place Project existe depuis plus de sept ans, mais les douze derniers mois ont été très important pour l’organisation. L’année écoulée a été marquée par l’ouverture de Bear Wood, la plus grande des réserves à ce jour – ainsi que par toute une série de naissances et de nouvelles arrivées passionnantes.

Quel est le projet de Bear Wood ?

Bear Wood, c’est la réserve du Wild Place Project la plus récente et qui a également été récompensée; elle a ouvert ses portes en juillet 2019. Avec ses presque 3 hectares, c’est la plus grande réserve du site à ce jour – elle abrite des ours bruns européens, des loups, des lynx et des carcajous. Natracare est très fière – dans le cadre de son adhésion à 1 % pour la planète – d’avoir été un sponsor clé de Bear Wood.

Les visiteurs de Bear Wood peuvent voyager dans le temps et découvrir l’histoire des forêts primaires britanniques dans la plus grande et la plus ambitieuse exposition dédiée aux ours bruns du Royaume-Uni. Le long d’une passerelle en bois surélevée longue de 700 mètres, les visiteurs découvrent les anciennes espèces indigènes des forêts, celles qui y vivent aujourd’hui et les enjeux pour l’avenir de la faune britannique.

Bear Wood a pour objectif de conserver les forêts anciennes, de sensibiliser le public à l’importance de la préservation des habitats naturels et d’éduquer les prochaines générations à devenir les défenseurs de la conservation.

Construction du projet Bear Wood

La conception et la construction de Bear Wood étaient un projet d’envergure considérable pour le Wild Place Project, qui a mobilisé une équipe de différents professionnels avec une large gamme d’expertises. La mise en œuvre du projet a nécessité la construction d’une passerelle de 700 mètres à travers la forêt, ainsi que celle de cinq nouveaux enclos pour animaux. La conservation étant le fil conducteur du Wild Place Project, il était essentiel que Bear Wood soit construit avec un minimum de perturbations pour la faune préexistante.

L’équipe du Wild Place Project a été confrontée à des défis uniques, Bear Wood étant le projet le plus ambitieux et le plus important de Wild Place Project à ce jour. Pour gérer les arrivées d’animaux venant du monde entier et en même temps respecter les réglementations de l’Association britannique et irlandaise des zoos et aquariums, il fallait avoir des connaissances spécialisées, et les experts animaliers de la Société zoologique de Bristol ont joué un rôle actif d’accompagnement tout au long du processus. Les entrepreneurs et l’équipe interne ont travaillé avec souplesse pour résoudre rapidement les problèmes, dûs notamment à la topographie difficile du site, à la prévention de l’impact sur la forêt existante et aux conditions météorologiques difficiles.

Malgré les difficultés rencontrées, le projet peut être considéré comme un véritable succès. De la conception à la construction, il a été réalisé en seulement deux ans, et a pu ouvrir ses portes en juillet 2019. Le Wild Place Project a su faire cohabiter des ours bruns et des loups européens au sein d’un même enclos à Bear Wood: c’est une première dans un zoo britannique.

Les cinq loups et les quatre ours ont d’abord passé plusieurs mois à vivre dans des enclos adjacents, et à s’habituer à la vue, aux sons et aux odeurs des uns et des autres. Ils ont ensuite été placés dans le même enclos et, après quelques jours de jeux de poursuite, ils cohabitent désormais paisiblement côte à côte dans le Bois des Ours.

Naissance de chatons lynx à Bear Wood

Notre parrainage de Bear Wood accompagne aussi les programmes d’élevage de conservation du Wild Place Project. Et cette année, l’organisation a eu le plaisir d’annoncer que ses lynx avaient réussi à donner naissance à deux chatons, un an seulement après avoir été installés dans leur nouveau foyer, dans la partie boisée de l’exposition.

Les chatons sont nés en mai et on pense qu’il s’agit de la première portée de lynx dans un zoo britannique cette année. C’est le public qui voté pour les noms des deux sœurs : Lox et Kinsey,- Lox est le nom du lynx en vieil anglais et Kinsey est le nom de grottes dans le Yorkshire où des ossements de lynx ont été trouvés.

Bear Wood et la communauté

Dans le cadre du projet Bear Wood, l’équipe du Wild Place Project a construit une nouvelle salle de cours dans laquelle on propose aux enfants une immersion dans la nature, tout en leur apprenant l’importance et les principes fondamentaux de la conservation. Depuis le lancement de l’exposition, les rangers éducateurs ont travaillé avec plus de 900 élèves dans 23 groupes scolaires, ce qui a suscité un intérêt vif pour la vie sauvage chez les plus jeunes du Sud-Ouest. Le programme comprend également un soutien individuel pour les élèves exclus de l’enseignement traditionnel et un groupe de soutien dans les écoles secondaires pour ceux qui ont des difficultés dans l’enseignement classique.

Bear Wood offre également une nouvelle opportunité pour des séances ou stages de bien-être qui peuvent avoir un impact positif pour un public diversifié au sein de la communauté locale. Au cours de l’été 2019, l’association a pu proposer des séances de bien-être à des groupes comprenant des adolescents LGBTQ+ avec l’association caritative de santé mentale Off the Record et des groupes de familles issues de zones défavorisées et de minorités ethniques. Un partenariat avec l’hôpital pour enfants de Bristol prévoit par ailleurs des séances bimensuelles pour les enfants des services de neuroréhabilitation, avec des activités de plein air et des séances d’apprentissage de la vie sauvage dans le cadre de leur accompagnement thérapeutique.

Wild Place Project et Bear Wood sont des projets exemplaires qui montrent comment les humains et la nature peuvent cohabiter et prospérer ensemble, tant que nous donnons la priorité à la conservation.

Pour en savoir plus sur nos partenaires du Wild Place Project, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.