Recommandé par les gynécologues

Aujourd’hui les femmes sont conscientes qu’elles doivent limiter leur contact avec les matières synthétiques, les irritants pour la peau et les produits chimiques et additifs inutiles. Elles exigent désormais confort, performance, tranquillité d’esprit, mais aussi intégrité. C’est pourquoi elles apprécient les tampons confectionnés à partir de 100 % de coton biologique certifié de Natracare pour la protection confortable et fiable qu’ils assurent, ainsi que pour leur côté respectueux de l’environnement.

De nombreux gynécologues conseillent aux femmes à la peau sensible d’utiliser les produits Natracare afin de réduire leur contact avec les matières blanchies au chlore et avec les produits contenant des matières synthétiques, du latex et des superabsorbants fabriqués à partir de produits pétrochimiques.

Why a natural period might solve the itch

Irritations intimes

Des études préliminaires* révèlent qu’un tiers des femmes souffrant de démangeaisons, douleurs et/ou pertes vaginales pourraient être atteintes de dermatite vulvaire ou d’irritations intimes. D’autres études indiquent que 75 % des gynécologues du Royaume-Uni pensent que les serviettes hygiéniques conventionnelles pourraient causer les irritations intimes.

Cette étude a été réalisée auprès de 40 gynécologues britanniques tandis que d’autres études ont été menées auprès de leurs collègues canadiens.

Les données montrent que 26 % des gynécologues participant à cette étude ont remarqué une augmentation considérable des symptômes de leurs patientes atteintes d’irritations intimes pendant leurs règles, ce qui signifie que les serviettes hygiéniques sont un facteur causal évident.

En outre, près de 4 gynécologues sur 5 déclarent que leurs patientes atteintes d’irritations intimes sont sensibles aux tissus synthétiques, aux protections hygiéniques et aux produits de toilette.Un gynécologue sur deux recommande donc l’utilisation de protections hygiéniques naturelles, sans produits chimiques, pour atténuer les symptômes.

En Amérique du Nord, les conclusions sont similaires, puisque 67 % des gynécologues recommandent à leurs patientes de passer à une protection hygiénique naturelle pour atténuer leurs symptômes.

Selon David Nunns, gynécologue consultant à l’hôpital de Nottingham City : « L’irritation est très courante chez les femmes au Royaume-Uni et elle est souvent confondue avec une mycose. Cette étude montre que les gynécologues du monde entier reconnaissent que la protection hygiénique pourrait être un agent causal des irritations vulvaires et que passer à une protection naturelle, sans produit chimique, peut aider à atténuer les symptômes pour de nombreuses femmes. »